Valeurs, métier et action : évolutions et permanences de l’institution militaire

La revue l’Année sociologique, dans son deuxième numéro de 2011, consacre un dossier à la sociologie militaire.

 Il ne s’agit pas à proprement parlé d’une première hexagonale puisqu’une autre revue, la revue française de sociologie, avait présenté, par le passé, des numéros spéciaux où la chose militaire était étudiée sous l’angle de la sociologie1.

Ce mouvement participe d’un processus, déjà bien amorcé, de légitimation de notre champ (sous discipline, espace social) au sein de la communauté des sociologues francophones2. Les précédents épisodes étaient coordonnés par des sociologues comme François Gresle, Bernard Boëne, et Michel-Louis Martin. Le premier épisode, sauf erreur de ma part, avait souligné, dès 1961, la contingence du travail du sociologue militaire.

Dans cet ensemble qui peut paraître disparate, nous avons voulu montrer la diversité d’un sujet multidimensionnel plutôt que de donner une vue cavalière générale. N’ayant pour rôle ni de développer une éthique sociale, ni de suivre l’actualité politique, la Revue Française de Sociologie s’est donnée une tâche bien définie en publiant ce numéro spécial : susciter l’intérêt et la recherche sur un sujet d’importance majeure et mal exploré.3

 

Nous reproduisons ci dessous la présentation qui en est faite par l’éditeur. Vous trouverez ici même, à sa sortie, prévue  le 26 octobre 2011, des fiches de lectures de contributeurs de ce numéro.

La livraison d’octobre 2011 (vol. 61, n° 2) de L’Année sociologique est consacrée à l’institution militaire. Les études réunies par Éric Letonturier portent sur les valeurs qui l’animent, les logiques professionnelles qui la traversent et les finalités opérationnelles qui lui sont assignées. La spécificité militaire, la représentativité des armées, leur reconnaissance sociale ou encore les lieux de mémoire de la guerre et la gestion des émotions sur les théâtres d’opération constituent quelques-uns des thèmes qui s’y trouvent abordés.

Valeurs, métier et action : évolutions et permanences de l’institution militaire
Études réunies et présentées par Éric Letonturier

É. Letonturier, Présentation
L. Bardiès, Du concept de spécificité militaire
S. Jakubowski, L’institution militaire confrontée aux réformes organisationnelles
É. Letonturier, Reconnaissance, institution et identités militaires
B. Boëne, La représentativité des armées et ses enjeux
C. Martin, C. Pajon, Max Weber, le charisme routinisé et l’armée de l’air. L’éducation charismatique au sein d’une école d’officiers
L. Weibull, La gestion des émotions dans les opérations en faveur de la paix
N. Léonhard, Les relations civils-militaires en Allemagne entre « post-héroïsme » et poids du passé : le monument aux morts de la Bundeswehr

Note de lecture
B. Valade, À propos de La Sociologie comme science
Analyses bibliographiques générales


 

 

  1. Revue française de sociologie. 1961, 2-2. Guerre – Armée – Société. ; Revue française de sociologie. 1978, 19-3. Revue française de sociologie. 1981, 22-1. Revue française de sociologie. 2003, 44-4. []
  2. Laure Bardiès (2008), Deux siècles de sociologie militaire en France (1815-1991) ; sociologie d’une sociologie, Thèse de doctorat en Sociologie (sous la direction de Bernard Boëne), Université Toulouse I []
  3. Présentation. In: Revue française de sociologie. 1961, 2-2. Guerre – Armée – Société. p. 3. []

Congrès de l’AFS à Grenoble

Congrès de l’Association française de sociologie – Grenoble 2011

Le rendez vous de l’association française de sociologie avance à grands pas.  Voici les communications qui ont été retenues par le RT8 :  Sociologie du militaire : sécurité, armées et société. L’innovation dans les armées s’illustrera en trois moments : L’armée, organisation innovante ? (mardi 14h30)  Méthodes et la socialisation militaire (mardi à 17h), Engagement individuel et création de soi au sein de l’institution militaire (mercredi 14h30). Les trois sessions se tiendront en IEP8.

Je rappelle ci dessous les interventions du RT 8 telles qu’elles apparaissent sur le site de l’Association Française de Sociologie :

RT 8 Session 1 – mardi 5 juillet 2011 – 17h/19h en IEP 8 en IEP 8. L’armée, organisation innovante (animation : Clément Martin)

Christophe Pajon Les bases de défense, l’autre visage de l’interarmisation : un cas d’isomorphisme structurel
Thomas Meszaros Les actions civilo-militaires dans les processus de sécurisation en sortie de crise : une expression du Smart power ?

RT 8 Session 2 – mardi 5 juillet 2011 – 17h/19h en IEP 8. Méthodes et socialisation militaire (animation : Christophe Pajon)

Clément Martin S’engager dans l’armée de l’air française : portraits sociologiques d’officiers.
Delphine Deschaux-Beaume Enquêter en milieu militaire : stratégie qualitative et conduite d’entretiens dans le domaine de la défense.
Audrey van Ouytsel L’intégration des officiers béninois dans l’armée de leur pays au terme de leur cursus de formation en Belgique: entre espoirs et désillusions.

Audrey Van Ouystel, malade, s’est excusée.

RT 8 Session 3 – mercredi 6 juillet 2011 – 14h30/16h30 en IEP 8. Engagement individuel et création de soi au sein de l’institution militaire (animation : Eric Letonturier)

Eric Letonturier Devenez vous-même. Création de soi et institution militaire
Grégory Daho Engagements individuels, mobilisations collectives et transformations organisationnelles au sein des armées françaises. Le cas de l’émergence du groupe civilo-militaire (CIMIC).

RT 8 Session 4 -mercredi 6 juillet 2011 – 17h/19h en IEP 8. Assemblée générale du RT 8

Étaient Présents : Eric letonturier (responsable du RT8), Christophe Pajon, Thomas Meszaros, Delphine Deschaux-Beaume, Clément Martin, Grégory Daho et Sebastien Jakubowski.

Eric Letonturier vient de communiquer (12 octobre) le CR de l’AG qui s’est tenue à Grenoble. Les destinataires sont les membres du bureau du RT8.