Congrès de l’AISLF à Rabat en 2012 (actualisé)

Le prochain congrès de l’Association internationale des sociologues de langue française aura lieu à Rabat au Maroc l’été 2012.

Dans le programme  disponible sur le site de l’AISLF, Penser l’incertain, les trois axes de ce congrès seront :

AISLF1. À l’épreuve de l’incertain

2. Agir face à l’incertain

3. Les défis de l’incertain

Pour plus de renseignements, voici l’adresse du congrès :

http://congres2012.aislf.org/

Nous vous relayons l’appel à communication du GT05 . Il est désormais en ligne sur le site de l’AISLF: http://congres2012.aislf.org/pages/page42.php

 « Discerner dans la complexité. Décider dans l’incertitude. Agir dans l’adversité », telles s’expriment et se résument depuis quelques années les aptitudes au commandement recherchées dans le cadre de la formation initiale des officiers de l’armée de terre française aux Écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan. « Penser et maitriser l’incertain » et agir dans le « brouillard de la guerre » sont, en effet, depuis toujours des caractéristiques de l’action militaire. L’imprévisibilité doit être intégrée en permanence et l’incertitude est autant celle de l’attitude de l’adversaire que du comportement de sa propre troupe. De la même manière, les risques et les aléas sont indissociables d’une analyse de la chose militaire, notamment dans sa finalité opérationnelle. Si le thème général de ce Congrès peut dès lors apparaître commun dans le champ de la sociologie militaire, qui plus est dans un contexte actuel d’intense activité opérationnelle, force est toutefois de constater que rares sont les travaux portant sur ces dimensions. La manière, par exemple, dont l’incertitude est intégrée dans la formation des militaires ou encore dont elle se gère au quotidien. Le Congrès constitue par conséquent une formidable occasion de remédier à cela.

Si le risque a toujours fait partie de la carrière des armes, il peut être intéressant de voir comment l’acceptation de ce risque a pu évoluer. La mort d’un militaire n’est plus aussi « naturelle » et admise que cela si l’on en juge les multiples réactions suite à la mort, lors d’une même opération, de dix soldats français à Uzbin en Afghanistan en 2008. Si l’imprévu a toujours caractérisé les conflits guerriers, les crises actuelles sont d’une complexité sans équivalent : adversaires peu ou pas identifiables ; logiques asymétriques ; imbrications de faits de guerre, d’actes terroristes, d’activités liées au grand banditisme, au crime organisé ou encore à divers trafics ; guerres au milieu des populations ; guerre de l’information et des opinions publiques avec une médiatisation en temps réel ; « victimisation » des morts au combat dans les discours politiques, innovations permanentes (arrivée des robots…), etc. Au-delà des seules finalité et action militaires, l’incertain peut tout autant être pensé dans le temps ordinaire, dès le temps de paix qui voit le militaire se préparer et au sein d’une institution qui ne cesse de se réformer depuis la fin des années 1990. La question budgétaire, les équipements et les moyens disponibles, les difficultés relatives au recrutement des effectifs et à leur fidélisation, les incertitudes inhérentes aux perspectives de carrière pour les personnels, l’interarmisation, l’établissement des bases de défense et la rationalisation du déploiement des personnels et structures sur le territoire, etc. sont autant d’exemples, non exhaustifs, pour lesquels, « penser et maitriser l’incertain et l’imprévisibilité » peuvent constituer un angle d’approche.

Pour tout renseignement, joindre Claude WEBER

Les propositions devront être soumises en ligne (uniquement ), sur espace personnel du site du congrès. Elles ne doivent pas être envoyées directement aux responsable des CR et des GT. Elles doivent être déposées avant le 15 février 2012. Dès qu’il sera possible de soumettre les résumés, nous vous ferons signe.

 

Illustration logo officiel du congrès.

 

Congrès de l’AFS à Grenoble

Congrès de l’Association française de sociologie – Grenoble 2011

Le rendez vous de l’association française de sociologie avance à grands pas.  Voici les communications qui ont été retenues par le RT8 :  Sociologie du militaire : sécurité, armées et société. L’innovation dans les armées s’illustrera en trois moments : L’armée, organisation innovante ? (mardi 14h30)  Méthodes et la socialisation militaire (mardi à 17h), Engagement individuel et création de soi au sein de l’institution militaire (mercredi 14h30). Les trois sessions se tiendront en IEP8.

Je rappelle ci dessous les interventions du RT 8 telles qu’elles apparaissent sur le site de l’Association Française de Sociologie :

RT 8 Session 1 – mardi 5 juillet 2011 – 17h/19h en IEP 8 en IEP 8. L’armée, organisation innovante (animation : Clément Martin)

Christophe Pajon Les bases de défense, l’autre visage de l’interarmisation : un cas d’isomorphisme structurel
Thomas Meszaros Les actions civilo-militaires dans les processus de sécurisation en sortie de crise : une expression du Smart power ?

RT 8 Session 2 – mardi 5 juillet 2011 – 17h/19h en IEP 8. Méthodes et socialisation militaire (animation : Christophe Pajon)

Clément Martin S’engager dans l’armée de l’air française : portraits sociologiques d’officiers.
Delphine Deschaux-Beaume Enquêter en milieu militaire : stratégie qualitative et conduite d’entretiens dans le domaine de la défense.
Audrey van Ouytsel L’intégration des officiers béninois dans l’armée de leur pays au terme de leur cursus de formation en Belgique: entre espoirs et désillusions.

Audrey Van Ouystel, malade, s’est excusée.

RT 8 Session 3 – mercredi 6 juillet 2011 – 14h30/16h30 en IEP 8. Engagement individuel et création de soi au sein de l’institution militaire (animation : Eric Letonturier)

Eric Letonturier Devenez vous-même. Création de soi et institution militaire
Grégory Daho Engagements individuels, mobilisations collectives et transformations organisationnelles au sein des armées françaises. Le cas de l’émergence du groupe civilo-militaire (CIMIC).

RT 8 Session 4 -mercredi 6 juillet 2011 – 17h/19h en IEP 8. Assemblée générale du RT 8

Étaient Présents : Eric letonturier (responsable du RT8), Christophe Pajon, Thomas Meszaros, Delphine Deschaux-Beaume, Clément Martin, Grégory Daho et Sebastien Jakubowski.

Eric Letonturier vient de communiquer (12 octobre) le CR de l’AG qui s’est tenue à Grenoble. Les destinataires sont les membres du bureau du RT8.