Retour sur la conférence de l’IUS (21-23 October 2011)

IUS
IUS

Inter-University Seminar on Armed Forces and Society Conference

21-23 October 2011

The Palmer House Hilton

Chicago, Illinois, USA

Organisée tous les deux ans, la conférence de l’Inter-University Seminar on Armed Forces and Society rassemble, comme son nom le laisse présager, des académiciens et des militaires intéressés par le fonctionnement des organisations militaires mais également par les dimensions sociales et sociétales qui y sont liées. D’années en années, cette association rassemble ainsi un nombre croissant de participants, plus de trois cents cette année encore. Parmi la cinquantaine de panels proposés, l’éventail des thèmes de recherche était fort riche : processus de démocratisation, résilience, relations civilo-militaires, profession militaire, recrutement, … etc. Certaines thématiques ont toutefois reçu une attention particulière ; c’était notamment le cas pour les trois panels se rapportant aux dix années écoulées depuis les attentats du 11 septembre. Un deuxième sujet d’étude particulièrement développé lors de cette dernière édition renvoyait aux dimensions socio-culturelles à l’œuvre dans les organisations militaires. Tantôt axé sur leurs implications opérationnelles ou davantage sur la mise en avant d’éléments de culture militaire, le nombre élevé de participants ayant abordé ce sujet d’étude reflète indéniablement l’intérêt accru de ces facteurs dans le milieu militaire… et c’est tant mieux !

Les activités ‘sociales’ ont eu également la part belle lors de cette conférence de l’IUS et, comme chaque année, la réception suivie du banquet fut organisée à la fin du premier jour. Lors de cette soirée, deux Morris Janowitz career achievement awards ont été remis à des sociologues qui se sont distingués par leur carrière exceptionnelle. Le premier fut remis par James Burk à Christopher Dandeker, titulaire de la chaire de sociologie militaire au Département War Studies du King’s College London. Le second fut remis par le Président d’ERGOMAS, René Moelker, à Mady Wechsler Segal, professeure émérite de sociologie à l’université du Maryland. Armé d’aiguilles à tricoter, il a retracé, dans un discours teinté d’humour, le parcours professionnel de Mady.

Lors de la traditionnelle « levée de mains » organisée lors du lunch du samedi, on apprendra également qu’un nombre relativement élevé de participants assistaient pour la première fois à cette conférence, avec notamment beaucoup de jeunes participants… ce qui laisse présager le meilleur pour les années à venir. John A. Williams, Président de l’IUS, a ensuite félicité Patricia Shields pour le formidable travail qu’elle a effectué depuis 10 ans pour Armed Forces and Society et, en cadeau, lui a remis l’ensemble des volumes qu’elle a édité sous un format relié.

Malgré les limitations budgétaires rencontrées dans la plupart des armées et qui ont contraint certains ‘habitués’ à ne pas pouvoir participer à la présente édition, cette conférence fur un vrai succès tant par la qualité des présentations proposées que par la convivialité qui y régnait.

Delphine Resteigne

Chaire de Sociologie

Ecole Royale Militaire, Bruxelles


Une réflexion sur « Retour sur la conférence de l’IUS (21-23 October 2011) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.