Faire des sciences sociales en terrain militaire : une opération spéciale ?

 

 

Nous avons le plaisir de relayer l’annonce de la journée d’étude  (Programme Journée d’étude 7 février 2013) consacrée et l’épistémologie et la méthodologie de notre sous discipline.

Journée d’étude – IRSEM
Jeudi 07 février 2013, Amphithéâtre Louis – École militaire

À propos
Comment les armées se laissent-elles saisir par les sciences sociales et quel(s) type(s) de résistances sont-elles susceptible d’opposer à la démarche scientifique ? Voici la double question que cette journée d’étude propose d’explorer, au coeur même de l’institution, à partir d’expériences d’enquête concrètes.

Il s’agira de nourrir une réflexion sur les problématiques posées à l’autonomie relative du chercheur par l’ordre institutionnel militaire et la culture de ses membres. La rencontre entre deux mondes professionnels aux temporalités, exigences et attentes différentes n’est pas sans effet sur la manière de pratiquer la recherche et sur les sciences qui en sont le produit.
De l’accès aux terrains d’enquête au respect de la confidentialité en passant par le devoir de réserve, quelles sont les conditions de la pratique de la recherche en milieu militaire ? Quelles opérations le chercheur effectue-t-il pour contourner ces obstacles et faire des sciences sociales au sein des armées alors que les logiques universitaires et militaires ne coïncident pas forcément ?
L’enjeu de cette journée d’étude portera sur la relation entre le chercheur, l’institution militaire et le monde universitaire.
Écrire à inscription.irsem@defense.gouv.fr en précisant vos titre, grade, fonction, organisme, nom et prénom


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.