Appel à communications : Armées et révolutions arabes

Le Centre de Recherche des Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan – pôle « Action globale et forces terrestres » organisera ses  Journées d’études 26 et 27 septembre, Cercle de la Monnaie (Rennes, 35). Vous trouverez ci dessous l’appel à contribution que le professeur Haddad nous a demandé de relayer. English version below

Les révolutions et les soulèvements populaires en cours dans la majeure partie du monde arabe ont souligné le rôle crucial que pouvaient jouer les forces armées intérieures dans les bouleversements politiques qui affectent les États de la région. Même si la plupart de ces pays ont été (ou sont toujours) gouvernés par les forces armées ou par des dirigeants issus de cette institution, les changements actuels prennent place dans des contextes socio-historiques et des configurations politiques diverses. De fait, ces armées ont eu un rôle différent dans l’histoire de leur pays respectif et entretiennent des relations particulières avec l’Etat, ainsi qu’avec les sociétés dont elles émanent. Cela étant et en dépit de ce large éventail dans les relations armées-États, plusieurs questions communes émergent. Qui sont ces forces armées ? Pourquoi ont-elles été longtemps considérées comme des acteurs mineurs ou au contraire majeurs sur les différentes scènes nationales ? Quels rôles peuvent jouer les militaires dans ce qui apparaît comme étant une nouvelle séquence politique pour les pays arabes ? Comment peuvent évoluer les relations armées-sociétés dans un proche avenir ? Ce rôle est d’autant plus crucial que ces pays sont confrontés à un paradoxe : s’il semble acquis que dans les transitions dites démocratiques, les militaires doivent être tenus éloignés de la vie politique intérieure, le chemin vers la transition ne saurait se dispenser d’une implication politique de ces mêmes forces armées.

Ce colloque consacré aux « Armées et révolutions arabes » tentera de répondre à ces questions. Cette manifestation accueillera également des contributions se penchant sur le rôle des armées dans les transitions démocratiques qui ont touché l’Amérique latine, le Portugal, l’Espagne, l’Afrique subsaharienne ou les pays de l’ancien bloc soviétique et qui permettront d’éclairer cette séquence historique inédite.

Les propositions de communication doivent être adressées avant le 30 juin 2012, par courrier électronique aux organisateurs, Saïd Haddad et Marie Baize-Robache, à l’adresse suivante : armees.revolutionsarabes@st-cyr.terre-net.defense.gouv.fr

Les résumés devront être rédigés en français ET en anglais, en une quinzaine de lignes, et accompagnés des coordonnées et de l’affiliation de l’auteur.

Date de notification : le 15 juillet 2012.

Date d’envoi des communications définitives : le 1er septembre 2012. Elles peuvent être rédigées en français OU en anglais.

Arab Armed Forces and Arab Revolutions

The ongoing revolutions or unrest in the Arab world underline the crucial roles of the domestic armed forces in the political changes which can affect the Arab states. Even if these countries have been (or are still) ruled by governments or political leaders from the armed forces, the current changes are taking place in different political contexts and structures. As a matter of fact, these armed forces played different role and have different relationships with the state and with their own social environment. Despite this large spectrum or variety of military-state profile, several common questions raise. Who are these Armed Forces? Why were they considered for many years as a minor actor or a major one on the domestic political theater? What future role can the militaries play in what is supposed to be a new political era? How can the civilians-militaries evolve? Dealing with all these questions, our colloquium will also try to discuss what it could be considered as a paradox: according to some democratic control of armed forces models, militaries have to be kept away from the political life but in the same time the transition path seems to need in some case a political military commitment. In a comparative perspective, this colloquium will accept also contributions concerning the role of the armed forces in societies moving towards democracy (Latin America, Portugal and Spain, Africa and former communist countries).

Abstracts should be sent, by e-mail, to the coordinators, Saïd Haddad and Marie Baize-Robache not later than June 30th 2012, at the following e-mail: armees.revolutionsarabes@st-cyr.terre-net.defense.gouv.fr

The abstract should not exceed fifteen lines, and the authors should specify their name, affiliation and address.

Submission of abstract: June 30th 2012

Acceptation: July 15th 2012

Submission of papers: September 1st 2012.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.